Reconstitution de procès

Dans le cadre d'un projet sur la citoyenneté, Philippe Lormeau travaille avec des élèves du collège Louise Michel à la reconstitution d'un grand procès. Les élèves se rendent au tribunal de Bobigny pour une reconstitution du procès.

L'affaire Stéphane : Meurtre

 

Affaire-Stephane2


 
Les faits : Un appel téléphonique d’un promeneur indique qu’un cadavre flotte dans le canal de l'Ourcq. Les policiers se rendent sur place et constatent qu'il s'agit du corps d'un jeune homme d’une quinzaine d’années, de type européen. Il porte une trace de coup de couteau au niveau de l’omoplate. Les papiers retrouvés sur lui indiquent qu'il s'appelle STEPHANE. Un couteau de cuisine ensanglanté et un paquet de cigarettes de marque Marlboro sont retrouvés dans une haie de jardin à proximité. Le cadavre est transporté à l'Institut médico-légal pour autopsie et les indices au laboratoire pour l’enquête.
Affaire-Stephane1    
     
 

Film du procès reconstitué "l'Affaire Stéphane"

au tribunal du Bobigny avec les élèves du collège Louise Michel

   

Teaser de l'affaire Stephane

Le film complet sera en ligne courant juin

   

 

 

Cette vidéo montre la progression et l'engagement des élèves du collège Louise Michel
dans l'atelier "justice" animé par Philippe LORMEAU


L'affaire Martinez : violences volontaires ayant entrainé la mort

  Les faits : Une personne se présente au commissariat pour informer les policiers d’une agression dans la rue. Il précise qu’il s’agit d’un homme âgé et que celui-ci se trouve allongé sur le trottoir de la rue Lavoisier. Après avoir alerté les pompiers, la police se rend sur les lieux. Un homme d’une soixantaine d’années, M. MARTINEZ est sans connaissance sur la voie publique. Une femme se trouve à ses côtés et informe la police que trois jeunes gens auraient bousculé la victime pour lui dérober son téléphone portable. Suite aux renseignements donner par le témoin, la police organise des rondes pour identifier les agresseurs. M. MARTINEZ est transporté par le SAMU et décède des suites d’une hémorragie cérébrale d’origine traumatique

 

L'Affaire Hocine : Violence en milieu scolaire - Coups et blessures volontaires

  Les faits : Un mois après la rentrée scolaire, deux élèves quittent le cours de comptabilité pour se quereller. Tous les élèves les suivent et sortent de la classe sous les yeux ébahis de leur professeur. Dans la confusion générale, un des querelleurs est isolé par un groupe de jeunes qui le frappent violemment dans les escaliers. Grièvement blessée, la victime est transportée à l’hôpital. Il s’avère que dans la classe il y avait deux clans provenant de cités différentes. Le proviseur avait été informé des tensions latentes dans cette classe. Les parents de la victime portent plainte contre les agresseurs de leur fils. Les prévenus sont poursuivis pour violences volontaires ayant entrainé une ITT de 20 jours

 Consultez la page projet sur la notion de justice pour les mineurs sur le site du Collège louise Michel

Find the last offers by SkyBet at www.bettingy.com BettingY.com Bonuses

logos-part

M.A.E.P. - Copyright © 2014 Projets Passion
Cette structure bénéficie d'un soutien du Fonds Social Européen.